Prix des médicaments : retour sur le XIIIème séminaire annuel franco-américain d’économie & politiques de santé

 

 

CMI a assisté le 12 décembre dernier à la 13ème édition du séminaire franco-américain d’économie & politiques de santé, accueilli par l’ESSEC et co-organisé par l’Université de Berkeley en Californie, l’Université de Strasbourg et l’Université Paris Descartes dont le thème était : Médicaments et Innovations.

 

Au programme de ce séminaire, le développement du value-based pricing pour les médicaments et la transformation du modèle économique de l’industrie pharmaceutique.

Plusieurs constats aux Etats-Unis, notamment :

  • Si les prix listes des médicaments augmentent, les prix nets (remises et frais liés à la distribution déduits) évoluent en réalité à la baisse. En d’autres termes, les payeurs voient leurs dépenses de médicaments augmenter mais les laboratoires pharmaceutiques observent une diminution de leurs revenus. La filiale biotech d’un laboratoire américain a notamment illustré ce constat en communiquant sur une augmentation de ses prix liste de 8% sur l’année 2017 alors que ses prix nets avaient diminué de 5%.
  • Les payeurs américains cherchent à freiner la prescription et l’utilisation de médicaments onéreux et mettent en place des dispositifs de type mise sous accord préalable (prior authorisation) ou thérapies par palier (step therapy). Par ailleurs, le reste à charge pour les patients ne cesse d’augmenter.

 

Dans ce contexte, on observe une diminution des prescriptions de la part des médecins, pour lesquels la charge administrative devient trop lourde, et ainsi que de l’adhésion des patients à leur traitement.

Pour répondre à la première problématique, les laboratoires pharmaceutiques ont développé des programmes qui viennent soutenir les médecins.

 

Quelques chiffres clés :

  • 80% des nouveaux médicaments mondiaux sont développés aux Etats-Unis
  • La recherche biopharmaceutique aux Etats-Unis est financée à 60% par l’industrie pharmaceutique et à 40% par l’Etat et les bourses de recherche (du gouvernement fédéral, des états ou de fondations philanthropiques)
  • Les Etats-Unis concentrent 40 à 45% des parts de marché mondiales de l’industrie pharmaceutique et la Chine atteindra bientôt 20% de parts de marché
  • La France était en 2007 le 1er pays européen en termes de production de médicaments ; elle occupe aujourd’hui la 4ème place (derrière la Suisse, l’Allemagne et l’Italie) et pourrait même descendre à la 5ème place.
  • Seuls 22% des médicaments vendus en France sont produits sur le territoire.
  • En France, 530 jours séparent en moyenne l’Autorisation de Mise sur le Marché d’un médicament et la publication de son prix au Journal Officiel.

 

Nous remercions chaleureusement tous les organisateurs de cet événement et tout particulièrement le Pr Francis Megerlin pour cette session très intéressante !

 

Pour en savoir plus sur la division santé de CMIhttps://www.cmi-strategies.fr/practice/sante-protection-sociale/