Notre activité


Au sein du cabinet de conseil CMI, nous avons la conviction qu’il n’y a pas de performance des organisations et des entreprises sans performances RH et sociale. Cette évidence est pourtant souvent mise à mal dans les organisations et, a fortiori, dans les processus de transformation.

CMI considère que la dimension RH est un élément essentiel de la stratégie et de sa mise en œuvre.  Au contraire d’une rhétorique convenue, CMI traduit cette conviction au travers de 4 grands types de mission.

Nos missions types


  • Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) : alignement avec leur projet stratégique des emplois et des compétences dont les organisations disposent.
  • Relations sociales et négociation : accompagnement, amélioration des relations sociales et négociation au bénéfice de la performance de l’organisation et de ses collaborateurs.
  • Mobilisation managériale : accompagnement dans la mobilisation des managers et particulièrement les managers intermédiaires et de proximité pour mener à bien la transformation de l’entreprise.
  • Organisation et performance de la fonction RH : accompagnement dans la légitimation stratégique de la fonction et l’amélioration de son service.

Nos partis pris


  • LÉGITIMITÉ : les Ressources Humaines sont un élément fondamental de la stratégie. La fonction RH participe non seulement à sa mise en œuvre mais aussi à son élaboration.
  • DIALOGUE : les transformations d’organisations et d’entreprises entraînent des tensions parmi les parties prenantes internes qu’il est nécessaire d’écouter et concilier pour mener à bien la stratégie.
  • ASSOCIATION : associer les collaborateurs et les managers aux projets de changement et en particulier leur déploiement au travers d’une mise en débat du travail au plus proche de sa réalité.

TROIS RÉFÉRENCES

Depuis 1974, l’INA sauvegarde et préserve toutes les archives audio et vidéo nationales, constituant ainsi une base de référence à transmettre aux générations futures. Un millier de personnes sont employées pour conserver, valoriser et transmettre ce patrimoine.

En 2013 – 2014, CMI a accompagné l’INA dans l’approfondissement et la mise en œuvre de sa politique de GPEC, notamment en fondant l’approche sur la maille du « métier ».

La GPEC était identifiée comme le moyen d’accompagner les évolutions d’organisation et de fluidifier les transitions professionnelles dans le cadre d’une stratégie, succédant au plan de numérisation des fonds détenus par l’INA. CMI est intervenu en amont du renouvellement du COM (contrat d’objectifs et de moyens) conclu pour la période 2015 – 2019.

L’accompagnement de CMI s’est traduit par :

  • la production d’un dictionnaire des compétences
  • la déclinaison de fiches fonctions en répertoire des métiers
  • l’analyse des aires de proximité entre métiers dans une perspective de mobilité interne
  • la préparation d’un accord de GPEC souhaité dans son principe par les partenaires sociaux.

Conclue pour la période 2010-2013, la Convention d’Objectifs de Gestion (COG) entre l’ACOSS et l’Etat prévoit la création d’Urssaf régionales en lieu et place des 88 URSSAF métropolitaines existantes.

Sur le plan juridique, la création d’URSSAF régionales se substituant aux URSSAF départementales entraîne un changement d’employeur pour les agents, la mise en cause des accords sociaux existant, la mise en place de nouvelles instances représentatives du personnel. La maîtrise du volet social de ce type d’évolution est un élément déterminant de l’acceptabilité du projet et au-delà de sa réussite.

CMI a accompagné l’ACOSS, les équipes de préfiguration puis de direction des URSSAF régionales dans :

  • l’établissement d’un état des lieux des accords et dispositions existantes
  • la conduite, dans des délais maîtrisés, du processus d’information – consultation
  • la conclusion des protocoles d’accord nécessaires à la désignation des nouvelles IRP
  • la négociation et la conclusion des accords collectifs de substitution.

En synthèse, les résultats obtenus sont les suivants : une fusion de toutes les URSSAF départementales en 3 vagues et dans les délais prévus, un climat social globalement préservé, une continuité de service.

A l’instar de nombreux autres établissements, les Hôpitaux universitaires Paris Ouest (HEGP) ont partagé le constat d’un encadrement en difficulté. Cela dans un contexte où, d’une part l’exigence de performance ne cesse de croître ; d’autre part, les évolutions de la gouvernance hospitalière ont modifié en profondeur les hiérarchies et la répartition des responsabilités. Elles ont entraîné la nécessité de définir un nouveau rôle pour les cadres de proximité et ont remis en exergue l’enjeu d’une meilleure coordination entre cadres et médecins responsables d’une entité.

CMI a accompagné le groupement hospitalier dans la clarification des rôles de l’encadrement des services de soins ou médico-techniques et l’encadrement médical. La clarification apportée a été déployée auprès d’un vingtaine de binômes chefs de services et cadres au travers de séances de coaching.

La formation de référents internes a permis de pérenniser le dispositif, de même que l’organisation trimestrielle d’ateliers du management a contribué à ancrer ces questions de management dans la culture de l’établissement.

Vos interlocuteurs


François DELAY

01 47 12 53 07


Marc LEFRANÇOIS

01 47 12 53 30


Luc LEMIÈRE

01 47 12 53 32