Rendez-vous en ligne et consultations dans les établissements, une solution gagnante ?

 

Alors que le déploiement du numérique à l’hôpital est au cœur des projets stratégiques de nombreux établissements, la chaire Hospinnomics met en avant les effets positifs de la prise de rendez-vous en ligne à l’AP-HP.

 

Hospinnomics, la chaire de recherche en économie de la santé née de l’association de l’AP-HP et de la Paris School of Economics, a dévoilé début janvier les premiers résultats d’une étude comparant l’évolution de l’activité de consultation externe entre des services de l’AP-HP proposant la réservation en ligne via la solution Doctolib et des services non équipés.

 

Les résultats de l’étude, réalisée entre avril 2017 et mai 2018, mettent en avant plusieurs effets positifs, notamment :

  • L’augmentation du nombre de consultations : A un mois, les établissements et services ayant adopté ce service observent une hausse de 7,5% du nombre de rendez-vous (tous canaux de réservation confondus). A 1 an, cette hausse atteint près de 11% pour tous les patients et 7% pour les primo-consultants.
  • La diminution du nombre de rendez-vous non honorés: Un mois après la mise en place du service, ceux-ci ont déjà diminué d’environ 8% et la plupart des rendez-vous que les patients ne peuvent honorer sont annulés à l’avance. 60% des rendez-vous annulés sont par ailleurs réattribués.
  • La satisfaction des patients: Une enquête menée en janvier 2018 auprès de 5 000 patients montre que plus de 30% auraient pris rendez-vous hors de l’AP-HP si ce service n’avait pas été disponible et que 85% le recommanderaient spontanément à leurs proches.
  • L’absence d’impact sur les délais d’accès à une 1ère consultation ou sur le taux d’hospitalisation.

 

Autres chiffres clés :

  • 30 hôpitaux de l’AP-HP (sur 32 éligibles) proposent désormais ce service
  • Plus de 170 000 rendez-vous ont été pris en ligne depuis le début de l’étude, avec environ 20 000 rendez-vous pris chaque mois

 

L’AP-HP a également recueilli en 2018 l’avis de ses praticiens en organisant des rencontres avec certains services pour mieux comprendre leurs problématiques spécifiques et identifier des pistes de réflexion. Ainsi, ces résultats devraient encore être confirmés dans les prochains mois.

 

La division Santé de CMI rejoint les conclusions de cette étude et invite l’ensemble des établissements hospitaliers, grands et petits, à s’intéresser rapidement au déploiement d’une solution de prise de rendez-vous en ligne si elle n’est pas déjà mise en place. Plus largement, CMI s’attache désormais à intégrer systématiquement un axe stratégique “Digitalisation des processus” dans les projets médicaux que nous accompagnons.

Pour en savoir plus :

Sur la division Santé de CMI : https://www.cmi-strategies.fr/practice/sante-protection-sociale/